Comment Microsoft s'est lancé dans son propre développement DevOps, réduisant ainsi un cycle de déploiement de trois ans à trois semaines ?

Donovan Brown, Principal DevOps Manager chez Microsoft Azure nous offre un témoignage poignant dans cette vidéo dans laquelle il prend l'exemple de l'échec de TFS 2013 (Team Foundation Server). En effet la Visual Studio Team, pratiquant la méthodologie waterfall à cette époque, a livré un logiciel en retard technique de trois années face à la concurrence.

Les équipes ont été réorganisées, les locaux changés pour laisser place à un environnement adapté à l’agilité.

Aujourd’hui Microsoft propose à travers Azure Devops des outils performants et compétitifs. Azure Board pour la planification agile, Azure Pipeline pour automatiser les tests et les déploiements, Azure Repos via Github pour les dépôts Git et bien d’autres services.